Les films

Découvrez les films du festival Objectif Censier 2021. Pour cette édition en ligne, nous avons divisé la compétition en deux programmes.

Programme 1 (du 26 au 29 mars)

Programme 2 (du 28 au 31 mars)

Programme 1

Le radeau de la Méduse – Portrait

Réalisation : Maïa Sieurin, Pierre Mariotti, Kim Dommergue et Kylian Lovera
Chef Opérateur : Kim Dommergue, Kylian Lovera
Ingénieur du Son : Maïa Sieurin, Pierre Mariotti
Montage : Kim Dommergue
Acteurs : Julia Warda, Bastien Groot, Nino Barattini, Julien Lussiez, Hannah Valentini-Mayorkas, Igor Berthet, Pablo Levy, Paul Pequignot

En France, de Paris à Nice, les gens sont confinés. Parmi eux, des jeunes esseulés, des jeunes prostrés en famille, des jeunes qui, dans ce moment charnière, attendent. Ils espèrent, fabulent, se questionnent, donnent des réponses, soulèvent des interrogations. Les avis s’entremêlent, diffèrent, convergent. Enclavés, leurs paroles les émancipent et le corps prend forme.

Aquarium –Tristes tropiques

Réalisateur.ice.s : Sarah Geroux, Jennifer Ni, Nature, Timothée Depalle
Intervenante : Catherine Boyen, directrice de la station biologique de Roscoff.

Notre documentaire développe à travers l’expérimentation et des images found footage diverses une réflexion visuelle de la faune marine au sein du milieu urbain et particulièrement dans les aquariums. Pour appuyer ce propos des voix off d’intervenants spécialisés dans ce domaine répondront à nos questions et apporteront leur expertise sur la situation de la faune marine dans la ville.

Le goût de l’orangeFound Footage

Réalisation : Ziyang WANG
Son : Ziyang WANG
Montage : Ziyang WANG
Photographe : Ziyang WANG
Actrice : Pauline MILLET

Dans la forêt de Fontainebleau, une jeune fille se promène seule. Elle épluche une orange. Elle rêve des rêves.

Voyageurs du futur –Tristes tropiques

Réalisatrices : June Boquet, Nina Thirion, Kateryna Myshina, Louise Guimont-Vagni

Dans un futur proche où la biodiversité s’est presque éteinte, une émission de télévision hebdomadaire fait la promotion d’un nouveau dispositif permettant de retrouver les merveilles de la nature : les vacances virtuelles, entièrement à domicile.

BertigeFound footage

Réalisateur / scénariste : Berthi Tursun 
Assistante réalisateur : Joana Devignes 
Images : Corentin Ghibaudo 
Son : Esther Vanovertveld 
Éclairage: Matteo 
Musique : Purpleman 85 
Avec : Abdoulaye Diallo, Alain Lewkowicz, Berti Tursun

L’histoire d’aller à la pharmacie, c’est pour rendre le moment instable pour Berti pendant qu’il parle de la situation des ouïghours, et terminer le problème de l’ordonnance médicale avec Abdou qui est l’ami proche avant de consulter le médecin. Mais il n’arrive à le présenter qu’au pharmacien qui est un ami proche de Berti, mais pas le journaliste; il n’arrive à raconter son problème de santé qu’à Alain. 

PoussièreFiction de variétés

Réalisation : Tuän Québriac
Chef opérateur : Aymeric Stock
Assistant réalisateur : Liam Bourgoin
Assistant caméra : Dachi Tavartkiladze

Un jeune garçon happé par un quotidien dévorant voit ressurgir son passé lorsqu’il retrouve un vieux carnet.

 

K.O. – Found footage

Scénariste et réalisatrice : Joana Devignes
Actrice : Esther Majster
Chef Opérateurs : Diego Bataillon/ Joseph Galloni D’Istria
Ingénieur Son : Joseph Galloni D’Istria
Script Doctor : Thibaut Hervier / Tom Chavalier Sanchez
Monteur Image : Tom Chevalier Sanchez
Monteur Son : Joseph Galloni D’Istria

Une modératrice en fin de contrat perd son calme face aux surplus de violence des images qui filent sous ses yeux. 

Panthéon – Portrait

Photographe de plateau : Emilie Babef Réalisation : Anna Venon, Gabrielle Margueritte, Joanne Robert  
Actrices : Alicia Montanari (Artemisia Gentileschi), Léna Reno Blair (artiste queer contemporaine) 
Scénario : Gabrielle Margueritte, Anna Venon, Leïla Flayeux, Joanne Robert 
Image : Leïla Flayeux 
Son : Anouar Kardellas  
Lumière : Leïla Flayeux, Anouar Kardellas  
Montage : Anna Venon  
Musique originale : Joanne Robert  
Décors : Joanne Robert, Leïla Flayeux  
Scripte : Anna Venon, Joanne Robert  
Casting : Anouar Kardellas assisté par Leïla Flayeux  
Affiche : Emilie Proudhou-Dumesny, Leïla Flayeux 

Le temps d’un instant, une artiste contemporaine s’entretient avec la peintre de la renaissance italienne Artemisia Gentileschi. C’est autour de diverses problématiques que les deux femmes vont échanger. Leur discours s’avère atemporel… 

La ligne  – Fictions et variétés

Scénario, Mise en scène, Montage : Paolo Bourget
Image et Cadrage : Matis Bros
Prise Son : Julien Tournecuillert
Mixage Son : José Toutain
Première assistante : Yasmine Eskandari
Second assistant : Pierre Rogier
Régie : Rose Dubois et Nina Soussan
Graphistes : Alexandre Carretero et Soliane Robert
Interprètes : Basile Mahiette (enfant) ; Matteo Feragus

Une interminable ligne de craie rouge dessinée sur le sol trace un long parcours dans la ville à un jeune enfant, qu’il suit fidèlement. Il devra faire face à quelques obstacles, à l’immensité de la ville et à une rencontre qui pourra changer son regard sur cette ligne semblant lui dicter son chemin.

Programme 2

A la recherche du confortPortrait

Scénario : Adrianna Lankford, Mathilde Thébault
Réalisation : Adrianna Lankford, Yasmine Fattahi-Eskandari
Prise de vues : Enzo De Lacroix
Scripte : Aurore Lagarde
Lumières : Enzo De Lacroix
Montage : Johanna Brodmann
Mixage et montage du son : Johanna Brodmann
Musique : Mackenzie Leighton
Avec : Mathilde Thébault (Étrangère), Adrianna Lankford (Voix de l’Étrangère), Liam Horsman (Voix du Père) , Ianis Bernard (Voix de l’Ami), Ali Weinstein (Voix de l’Amie)

Automne 2020. Une jeune américaine se trouve confinée seule en France lorsqu’une pandémie frappe le monde. Isolée, se sentant plus loin que jamais de sa famille, et bombardée par les actualités, la jeune étrangère cherche du confort partout : dans une bouteille de vin, dans la musique, et dans la nourriture.

Le syndrome du vestiaire – Fiction de variétés

Pierre : Raphaël Levesque
Dimitri : Hugues Benard
Maria : Maria Garcia
Camille : Oriane Picant
Réalisation, scénario, montage : Marco Demare
Son : Marco Demare et Oriane Picant

Au retour d’un bain de minuit, Maria et Camille poussent Pierre et Dimitri à prendre une douche ensemble. Une gêne émerge chez Pierre.

Deux grammes et c’est tout  – Found footage

Réalisatrice : Julia Rousselle
Scénariste : collectif
Chef opérateur : Elli Georgiou
Assistante caméra : Soliane Robert
Ingénieur du son : Elliot Kest-Jury
Montage : Soliane Robert
Première assistante réalisatrice : Elina Richard
Photographe de plateau : Elina Richard
Script : Pierre Weil
Maquillage : Marivonne Laulusa

Une jeune fille pas très fêtarde se retrouve face à la drogue. Lors d’une soirée étudiante, elle part pour la première fois dans son subconscient pour un voyage vertigineux.

Du Haut de mon plancher – Fiction de Variétés

Réalisation, montage, écriture : Alexandre Costa
Actrice : Nina Soussan
Doubleuse : Orégane Sorin
Chef opérateur : Matis Bros
Assistante réalisateur : Rose Dubois
Assistant production : Paul Salesse
Créatrice Lumière : Soliane Robert
Créatrice son : Florence Montagne
Effets spéciaux : Luis Limosin
Assistante technique : Patricia Smola

Après une soirée quelque peu arrosée, une jeune femme du nom d’Eden se réveille dans un état second. Alors qu’elle tente de se rendre à la salle de bain pour prendre un verre d’eau, elle va, entre rêve et cauchemar, avoir l’impression que le sol disparaît sous ses pieds.

M.T – Portrait

Réalisateur et scénariste : Nikita Millet
Montage et mixage : Simon Laucournet
Musique : Anton Lebedev
Avec : l’artiste Margaret Millet

Après avoir gagné le Prix du Public pour l’art contemporain de l’Amma Sorbonne en 2020. L’artiste Margaret Millet nous plonge dans son travail sur l’empreinte. Margaret nous a permis pour un bref instant de l’accompagner dans l’abstraction de son œuvre. La fougue, la puissance de celle-ci réside justement dans la fixation définitive d’un motif, d’une texture fugace sur une toile. Ce portrait nous dévoile la captation d’un instant.

Vertiges d’un champ de roses – Found footage

Réalisation et voix : Corentin et Jean-Marie Ghibaudo
Aide pré-production : Charlotte Mackwitz
Aide postproduction : Philippe Auguste, Berti Tur , Matteo Dubouloz-Hachem

Deux points de vue sur la valeur de bobines 8mm retrouvées : celui de mon père, réalisateur et participant de ces instants familiaux des années 80, et le mien, personne n’ayant jamais connu cette époque.

Vermeil – Tristes tropiques 

Réalisation / scénario : Robin Fery
Assistante-réalisation : Noémie Guillaumin
Photographie et montage : Théo Bonardel, Matis Bros
Cadrage : Alexandre Carretero, Théo Bonardel
Son et électro : Matis Bros
Scripte : Lilou Knecht
Décors et storyboard : Noémie Guillaumin, Robin Fery
Affiche : Alexandre Carretero
Repérages : Théo Bonardel, Lilou Knecht,  Matis Bros
Étalonnage : Matis Bros, Théo Bonardel, Noémie Guillaumin
Trucages : Alexandre Carretero
Distribution : Nina Soussan (la fille), Alexandre Carretero (le vendeur), Noémie Guillaumin (la cliente)

Une jeune fille est prise d’obsession pour un bonsaï : mais, très vite, son nouveau protégé développe des feuilles d’un rouge vif des plus inquiétants…

L’esquisse – Fictions et variétés 

Réalisatrices : Nina Soussan et Rose Dubois
Acteurs : Samuel Garcia,Théodore Le Men, Maud Soussan, Audrey Gyurgyik,Paul Salesse
Imagine : Matis Bros, Paolo Bourget
Son : José Toutain, Gabriel Albenque, Tuän Québriac
Assistant réal : Paul Salesse 
Montage : Paolo Bourget 
Montage son : Gabriel Albenque 
Étalonnage : Noémie Guillaumin, Nina Soussan

Un jeune homme est amoureux d’une fille, et s’en convainc au travers de différentes scènes de vie quotidienne. On s’aperçoit vite qu’il semble être la projection fictive d’un homme mystérieux qui lui dicte sa conduite et ses activités. 

Pepe et Catalina. Déjeuner sous un chêne – Found Footage

Réalisation, scénario, production : Henar Pérez
Musique : Alberto Iglesias “Me voy a morir de tanto amor ” (2001)
Acteur: François Thomas

La vie est un éternel adieu, et il y a longtemps que Pepe a dû dire adieu à son rêve. À travers cette confession sous forme de soliloque, nous essayons d’explorer la douleur des adieux et le passage du temps