Découvrez la playlist de l’atelier Fiction de Variété

Les Musiques De L’atelier Fiction De Variété De Pascal-Alex Vincent – 14e édition

Comme vous le savez, nos étudiants réalisateurs se répartissent dans cinq ateliers aux contraintes particulières. L’un de ces ateliers, « Fiction de Variété », impose l’inclusion de morceaux variés. La subtilité de l’exercice repose sur le fait que la musique doit accompagner la fiction sans devenir un clip vidéo pour autant. Voici les musiques choisies par Pascal-Alex Vincent pour cette 14e édition :

1) Thaï na na – Kazero (1986)

Je dis souvent pour taquiner qu’aucune musique potable ne soit sortie de la France dans les années 1980. Thaï na na de Kazero, duo toulousain Kazero composé d’Éric Casero et de Véronique Segaud, confirme quelque peu cette blague. J’avoue qu’il y a tout de même quelque chose d’intriguant autour cette ambiance décalée et malaisante. Les japonais semblent d’ailleurs être du même avis : la chanson y a été découverte au cours de l’automne dernier et a rapidement fait sensation. Je vous invite à en lire plus sur l’origine de ce phénomène et à regarder l’une des nombreuses reprises parodiques Made in Japan

2) Séquelles – MC Solaar (1994) 

Claude M’Barali, plus connu sous le nom de MC Solaar, est le précurseur de la musique hip-hop en France avec des textes poétiques pointus qui ne perdent pas une ride. Ayant fait ses débuts chez Radio Nova en compagnie du collectif Posse 51, la carrière de ce jeune rappeur français d’origine tchadienne décolle notamment avec Bouge de là (1990) et Caroline (1991). Pascal-Alex Vincent opte pour un autre titre, Séquelles, tiré de son deuxième album et Dieu sait qu’elle fait du bien !

3) Moi je vérifie – Naza, Dadju et Aya Nakamura (2017)

Moi je vérifie est une chanson de rap/hip-hop interprétée par trois artistes solo : le rappeur Naza, l’auteur-compositeur Dadju et la chanteuse Aya Nakamura. Si les deux premiers ne vous évoquent peut-être pas grand chose, vous avez très certainement déjà entendu parler de la dernière : en effet, même si elle commence déjà à se faire remarquer par le biais de collaborations comparables à celle-ci, la chanteuse d’origine malienne ne se fait véritablement connaître du grand public qu’un an après la sortie de son deuxième album Nakamura et la chanson impossible à échapper à l’époque, Djadja. Pour en revenir à Naza, la chanson en question figure sur son premier album Incroyable (c’est le nom de l’album et non un jugement de goût) et nous fait pénétrer dans sa soirée champagne-corbeille de pommes à volonté : « ambiance joyeuse » garantie… 

4) Les héros de Barbès – Juniore (2018)

Trio féminin français aux influences yéyés, Juniore reprend ici le morceau Les héros de Barbès d’Yves Simon (1975) et nous donne envie d’enfiler des patdefs pour retourner dans les années 1970. Yves Simon fait d’ailleurs une petite apparition, parmi d’autres, dans leur vidéo clip aux références cinématographiques marquées (Wes Anderson et Quentin Tarantino pour citer quelques noms).

5) Une miss s’immisce – Exotica (2013)

Chanson interprétée initialement par Françoise Hardy en 1980, le duo d’électro-pop Exotica, formé de Julien Galmer et Carla Comet, s’en empare pour nous offrir une version électro planante et sensuelle. Certains la reconnaîtront sûrement pour son apparition dans le film de Xavier Dolan Juste la fin du monde (2016), elle-même une adaptation de la pièce éponyme de Jean-Luc Lagarce (1990).

6) Kick the door – Betta Lemme (2019)

On doit notre dernière chanson de la playlist à la jeune chanteuse et compositrice canadienne Betta Lemme. Plusieurs de ses chansons, comme Kick the door, mêlent des paroles en français et en anglais, même si elles dépassent parfois mon propre niveau bilingue (What does « oublier la porte » even mean?). Plus sérieusement, la chanson est indéniablement prenante et donne envie d’enfoncer des portes (et peut-être d’en oublier ?). Pour finir sur une anecdote, Betta Lemme aurait apparemment commencé la musique à deux ans en voulant reproduire le générique de La Famille Addams au piano. Au même âge, j’éclaboussais ma purée sur le son de We Will Rock You mais passons… 

L’ensemble de ces morceaux sont à retrouver dans notre dernière playlist Spotify et, bien évidemment, à redécouvrir sur grand écran le jour J du festival !

Article écrit par Molly Judd Proctor